BENHADI Aziz Madani le 30/11/2017

BOUDIBA MAHFOUD, CLASSE, ÉLÉGANCE ET INVERSEMENT DE TENDANCE !

...« Supposez que vous jouez aux échecs contre un ami, et qu’il gagne
huit fois sur dix. Si vous passez une heure avec Mahfoud, vous inversez cette
tendance ! »...

Mahfoud Boudiba

L’un des plus grands champions qui ont marqué les annales de la jeune histoire de la Fédération algérienne des échecs depuis sa création est bel et bien notre ami et maître international Mahfoud Boudiba, natif de Bologhine, Alger, en 1966 où il a fait ses premiers pas aux échecs, d’abord au NRC Bologhine d’Alger, puis au sein de l’OMSE Bologhine avec le coaching des frères Yahiaoui Abderahmane et Abdelkrim, ainsi que du regretté Mohamed Telmoune.
Fort de l’appui de ces derniers et en compagnie de bien d’autres illustres joueurs d’échecs, il se lança dans la grande aventure échiquéenne où, peu à peu, il fit montre de ses qualités d’excellent tacticien, mais surtout de très fort joueur positionnel, de fin analyste et d’excellent compétiteur.

Etant considéré comme le meilleur junior algérien de l’époque, la fédération le sélectionne pour prendre part au championnat arabe junior prévu à Doha au Qatar en 1985, qu’il remporte brillamment, ayant fait le déplacement en compagnie du légendaire maître algérien Bouzida M’hamed (un déplacement que maître Bouzida M’hamed ne se lasse jusqu’à présent pas de se remémorer et de louer le comportement exemplaire et le parcours de Boudiba Mahfoud !). Ainsi, d’une pierre deux coups, Boudiba Mahfoud acquiert son titre de maître international et continue à progresser jusqu’à remporter la 12e édition du championnat d’Algérie, toutes catégories, en 1988.

Sa participation aux Olympiades de Thessalonique en 1988 en Grèce lui permet d’affiner son style et ses connaissances et aussi de réaliser en toute logique une excellente prestation avec 8 points sur 14; ceci l’aide grandement à accomplir un score historique à l’issue de sa participation au second championnat du monde par équipe, au sein de la sélection africaine en 1989 à Lucerne en Suisse, remportant la médaille de bronze sur le premier échiquier de réserve aux côtés des grand maîtres de renom, l’Anglais Adams Michael et le Cubain Hernández Roman; Boudiba Mahfoud est demeuré imbattable avec pas moins de six parties nulles, avec une performance de 2516 points (ce qui est énorme pour la cotation de l’époque) contre des maîtres et des grands maîtres de haut niveau, et non des moindres, comme le Cubain Pedro Paneque (Elo 2500 points), le Suisse Züger Beat (Elo 2435 points), le Chinois Wang Zili (Elo 2550 points), l’Anglais Chandler Murray Graham (2585 points), l’Américain Gurevich Dmitry (2490 points) et surtout le légendaire grand maître et champion yougoslave Dragolyub Velimirovic (Elo 2535 points), contre qui il accomplit la prouesse d’offrir une dame toute entière à son illustre adversaire pour imposer en fin de compte la partie nulle.

Quelques temps après une fructueuse participation aux Olympiades de Manille en 1992, Boudiba Mahfoud s’installe en France pour soutenir avec succès une thèse de Doctorat en Génie des procédés, en orientant cependant sa carrière vers celle d’entraîneur de jeu d’échecs, moyennant des techniques d’entraînement hautement pédagogique et efficace comme il l’affirme lui-même : «On part sur des exemples concrets de match pour progresser et améliorer les points faibles. L’objectif est de faire un inventaire de ce qu’ils savent.» Il appliquera scrupuleusement sans discontinuer ces «postulats» durant plus de vingt-cinq ans à travers un nombre important de clubs et de sélections de jeunes, avec à la carte un palmarès riche et varié où nombre de ses élèves ont obtenu le titre de champion de France dans leurs catégories.

Sa technique de coaching est bien résumée par le président du club de Forbach, Jean-Claude Bernier, où Boudiba Mahfoud a coaché de 1997 à 2000. «Supposez que vous jouez aux échecs contre un ami, et qu’il gagne huit fois sur dix. Si vous passez une heure avec Mahfoud, vous inversez cette tendance !» Une technique d’«inversement de tendance» qu’il a effectivement mise en pratique lors du dernier championnat d’Afrique féminin à Oran du 1er au 10 juillet 2017, en tant qu’entraîneur de l’équipe nationale féminine algérienne, ayant en l’espace de trois rondes, de la sixième à la neuvième et ultime, propulsé l’Algérienne et maître internationale Toubal Hayat de la sixième à la première place ex-æquo, avec une qualification de l’intéressée au prochain championnat du monde féminin !
Bravo Mahfoud ! STP, peux-tu nous éditer une brochure sur ta manière de faire ! (Trend conversion chess book !) 

Velimirovic, Dragoljub (2535) - Boudiba, Mahfoud (2320)

Lucerne 1989

Aziz Madani BENHADI est Maître International et instructeur de la FIDE

Article paru dans le quotidien Horizons du 04-10-2017, source en PDF ici.

Hommage Portrait .


Commentaires :

Pour poster des commentaires vous devez vous connecter.
avatar du commentateur startstek 30/11/2017 23:54

Précisons que nous sommes au courant du décès de Mahfoud Boudiba survenu le 14/11/2017 ( une lectrice nous a écrit à ce sujet ), cet article est tiré du quotidien algérien Horizons daté du 04 octobre 2017, C'est juste un hommage supplémentaire pour ce joueur respecté de tous.

D'autres sites lui ont rendu hommage, voici quelques liens :

Copyleft 2017 - 2018 | Algérie-échecs.com